.
 

Partagez | .


 [Fiche pratique] Les Cimmériens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Khaffir
avatar
Messages : 46Date d'inscription : 13/05/2018Age : 34

MessageSujet: [Fiche pratique] Les Cimmériens   Dim 13 Mai - 13:18
Avant-propos


Cette fiche est destinée aux joueurs souhaitant incarner un personnage natif des terres de Cimmérie, ou tout simplement pour ceux désirant s'intéresser au lore de l'univers. Les sources seront placées en fin de fiche.

Nota Bene : L'univers inventé par Howard est fortement inspiré par notre réalité, se voulant une histoire alternative de la nôtre. Mais il ne doit pas être mis de côté que cet univers est et restera fictif.




Terres aux sombres forêts, collines et monts enneigés, la Cimmérie offre une vision aussi terrifiante que déprimante aux étrangers. Piégé sous des pluies glaciales, le pays est le foyer de personnes aussi moroses qu'impressionnantes.

Entourés par les sauvages Pictes, les Vanirs sans pitié, les fiers Aesirs et les arrogants Aquiloniens, les Cimmériens ont appris à vivre dans un climat de guerre et d'affrontements constants, offrant une race tenace et puissante.





  • Généralités



Les Cimmériens sont inspirés des tribus barbares Celtes à l'époque de l'âge de fer. Leur architecture et la société sont régies selon les codes de cette époque : les clans sont la plupart nomades, mais certains se sont tournés vers un mode de vie sédentaire. Les bâtiments sont circulaires, avec une base de pierre d'environ 60cm de hauteur suivie par des murs en bois d'acacia et de torchis, le tout couvert par un toit de chaume.

Les noms Cimmériens ont une inspiration celtique.
Ils sont connus pour être de bons forgerons, principalement avec le cuivre, le bronze et l'acier.
Même s'ils ne frappent pas leur propre monnaie, les Cimmériens adorent les pièces d'or et d'argent, appréciant les utiliser en commerce. Ils se reposent donc principalement sur le Luna, la monnaie Aquilonienne. Cependant, ne possédant aucune économie centralisée, les échanges se font différemment entre chaque clans.




  • Physiologie


Les Cimmériens n'égalent ni leurs voisins du Nord en taille, ni ceux du Sud.
Campés sur une moyenne d'1m75, ils arborent fièrement de longs cheveux d'un noir de jais ainsi que des yeux bleus-gris.
Si les hommes entretiennent rarement de pilosités faciales, il n'est pas rare d'en croiser certains avec de longues barbes, notamment en tant que chef de clan.

Rompus à l'art de la guerre et à la survie dans une terre assez hostile pour rendre chaque partie de chasse plus dangereuse qu'un affrontement militaire, les femmes et hommes de Cimmérie ne connaissent pas plus l'obésité que l'oisiveté.







  • Religion


Le panthéon Cimmérien est aussi sombre, violent et morose que son peuple.
Crom est le Maître de ce panthéon, dirigeant d'une main de fer les divinités moins importantes que lui. Tous se moquent éperdument de la vie des mortels et ne font rien pour la leur faciliter.

Les prières sont tout sauf monnaie courante en Cimmérie. Prier un Dieu est une insulte et une faiblesse à ne pas commettre. Les Cimmériens ne font que croire en l'existence de leurs Dieux, ils ne les vénèrent pas.
En effet, Crom et les autres ont plus tendance à empirer une situation désastreuse qu'à l'améliorer si un Cimmérien vient à les implorer.



Les Cimmériens prennent ce qu'ils veulent dans la vie, ne demandant ni bénédictions, ni assistance divine.
Ils ne festoient pas en l'honneur de Crom, pas plus qu'ils ne sacrifient en son nom. Ce dernier n'est utilisé que lors d'insultes adressées à des adversaires. Moins ils parlent de leurs Dieux, moins ceux-ci risquent de les punir.

Les Cimmériens croient aux esprits des ancêtres qui arpentent leurs terres en guidant leurs décisions. Aussi, toute forme de magie est vue comme néfaste et mauvaise.
Les cérémonies funéraires sont aussi brèves qu'expéditives : les morts au combat sont laissés là où ils ont succombé. Un hommage ne sert pas puisque l'esprit a déjà quitté le corps.
La vie après la mort est sombre et froide. Les Cimmériens ne croient pas en un paradis pas plus qu'en un enfer. Les esprits des défunts sont condamnés à arpenter le monde gris de Crom pour l'éternité, errant sans but et sans repos. Mais un tel aperçu de la mort ne la fait pas craindre aux Cimmériens, loin de là. Ils sont prêts à l'accueillir, l'arme au poing et un cri de rage aux lèvres.




  • Panthéon Cimmérien



  • Crom : Installé au sommet de la montagne Ben Morgh, Crom observe le monde avec un intérêt aussi inexistant que sa passion. Il envoie tempêtes, obscurité et désespoir sur les Cimmériens, de même que sa férocité, son courage et son dédain de la pitié. Il domine le Panthéon Cimmérien, sans pour autant être son chef et sa figure paternelle.
    C'est un Dieu guerrier violent punissant la faiblesse.
  • Badb : Prenant la forme d'un corbeau ou d'un loup, Badb est une déesse guerrière de Cimmérie. Le champ de bataille est d'ailleurs connu sous le nom de "Terres de Badb". Son nom est invoqué pour insulter les ennemis avant le combat, sous la forme d'un poème :
    Été sans fleurs,
    Bétail sans lait,
    Femmes sans pudeur,
    Hommes sans valeur,
    Captifs sans Roi,
    Bois sans mât,
    Mer sans produits.

    Ce faisant, les Cimmériens espèrent que la fortune du combat se retournera contre leurs adversaires.
  • Dagda : Un Dieu peu important, autrefois chef du Panthéon Cimmérien avant d'être vaincu et dépossédé par Crom.
  • Dianchecht : Dieu des soins et de l'agriculture, peu important pour les Cimmériens, sauf pour la capacité de revenir vite au combat grâce à ses talents de guérisseur.
  • Lir : Le Père de Mannanan Mac Lir et Dieu des Océans. Ce qui est étrange car la Cimmérie n'a pas d'accès à la mer. Il est possible qu'auparavant, la Cimmérie possédait une partie des Terres Pictes, ce qui peut expliquer la haine viscérale qui oppose ces deux peuples. Il est également possible que Lir provienne des mémoires des anciens Atlantes,
    à cause de sa fureur ayant fait sombrer Atlantide sous les flots.
  • Lugh : Un autre Dieu peu important, Lugh est le Dieu de la prouesse personnelle, surtout dans les arts et l'artisanat. Connu sous le nom de "Main Longue", il est considéré également comme un Dieu des lanciers et archers. Mais de ce fait, il est vu comme un Dieu de la guerre bien moins important que Crom ou la Morrigan.
  • Macha : Déesse de la guerre, elle est vue comme ayant accompagnée les Cimmériens sur leurs nouvelles terres après la destruction de leurs anciennes par Lir et ses océans.
  • Mannanan Mac Lir : Fils de Lir, il est également un Dieu des océans, responsable de la brume entourant le monde. Il possède une femme, Fand, considérée comme la Reine de l'Autre Monde. Il dirige un navire sans voile, équipé d'une cape le rendant invisible.
  • La Morrigan : Principale Déesse de la guerre chez les Cimmériens, la Morrigan représente les assauts violents et la fertilité. Son nom signifie "La Grande Reine" ou "La Reine Fantôme". Avec Badb et Nemain, elles forment un trio de déesses guerrières moroses et sombres. Son symbole est le corbeau à capuchon, et si un Cimmérien en aperçoit un,
    il peut prononcer son nom et cracher trois fois au sol pour éviter la mauvaise fortune.
  • Nemain : Une autre Déesse guerrière, connue comme "La Venimeuse" ou "La Furie" en raison de sa violence infatigable au combat.






  • Culture et Histoire



Les premiers Cimmériens furent les survivants du Cataclysme ayant fait sombrer leur île, Atlantide, au fond des océans.
Ces Atlantes parvinrent sur le continent Thurien et commencèrent à s'installer. Mais très vite, les Pictes qui se trouvaient non loin commencèrent à agresser violemment ces nouveaux arrivants. Les premiers avaient l'avantage du nombre et de l'unicité, commandés par des Rois avides de sang, là où les Atlantes étaient perdus et désorganisés.

Harcelés et continuellement sous les assauts Pictes, les Atlantes régressèrent et perdirent toute notion de civilisation, devenant des sauvages comme ceux qui les affrontaient. Se cachant dans les forêts du Nord-Ouest, il fallut attendre plus de 13 000 ans pour que les sauvages descendant des Atlantes commencent à retrouver certains artisanats de l'ancien temps. Baptisant leurs nouvelles terres "Cimmérie", ils prirent le nom de Cimmériens et commencèrent à lutter de nouveau pour le territoire.

A l'époque de l'Âge Thurien, les Cimmériens redevinrent des hommes organisés en clans nomades. Ils rencontrèrent l'Empire d'Acheron et les Hyboriens, ré-apprenant grâce à eux la connaissance du fer et de l'acier, l'agriculture et l'artisanat précieux. Ils commencèrent à forger des armes pour se préparer à affronter de potentiels ennemis.
Les Pictes vinrent attaquer à nouveau les Cimmériens, tandis qu'Acheron cherchait à les anéantir dans le Sud et que le Nordheim offrait Vanirs et Aesirs contre eux. Les Cimmériens apprirent à se méfier de tous les autres peuples, convaincus qu'ils étaient seuls contre tous.

Alors que la Cimmérie grandissait et que son peuple devenait plus fort, des raids de plus grandes envergures prirent place, menés par les Hyperboréens, les Nordheimers et les Achéroniens.
Encerclés, les Cimmériens comprirent que pour survivre, ils ne pouvaient compter que sur eux-même, gardant une lignée pure de Cimmériens purs-sang et ne faisant confiance à aucun étranger. Ils prirent la réputation de vicieux guerriers sans pitié.

A l'époque de l'Âge Hyborien, les attaques Pictes se font plus rares et les Cimmériens sont capables de les contenir sans trop de difficultés. Les Hyperboréens, connus pour leur cruauté et leur ténacité, continuent d'envoyer des raids esclavagistes, mais ils font face à des techniques de guérilla chez les Cimmériens.
Ayant contemplé la corruption des différents Empires, les Cimmériens préfèrent rester chez eux, n'ayant aucun goût pour l'expansion ou le luxe. Les lignées restent entre Cimmériens et la pureté du sang de leur race est vue comme un critère indispensable de leur survie. Les étrangers sont traités avec suspicion et méfiance, tandis que ceux derrière les monts du nord sont considérés comme des ennemis à moins qu'ils ne prouvent le contraire.





L'honneur est la composante majeure des Cimmériens. La dévotion au clan est totale, et la trahison est passible de mort. L'honneur cimmérien est composé de plusieurs dogmes :


  • Accepte l'hospitalité gracieusement lorsqu'elle t'est offerte, mais reste méfiant.

  • N'accepte aucun emprisonnement.

  • N'accepte aucune insulte.

  • Défend l'honneur des amis et des parents.

  • Défend ceux qui ont besoin d'être défendus ; attaque ceux qui méritent d'être attaqués.

  • Écoute ceux qui viennent chercher ton aide, mais reste méfiant.

  • Ne crois jamais un sorcier.

  • Accorde à tes ennemis une mort propre et rapide, s'ils la méritent.

  • Reste fidèle à un seul clan et à ses traditions.

  • Reste fidèle à ta parole.

  • Ne montre aucune peur.

  • Parfois, même le vol est nécessaire.

  • Ne dis que la vérité ; châtie les menteurs et les mensonges.

  • Ne prend aucune femme par la force.

  • Ne prend que ce qui est nécessaire ; prendre plus est du vol.



A côté de ce Code d'honneur, les Cimmériens doivent respecter plusieurs interdits. Si certains clans en ajoutent d'autres supplémentaires, voici ceux qui sont communs à chaque Cimmérien :


  • Tuer des innocents.

  • Tuer des membres d'un clan hors de la guerre.
  • La lâcheté.
  • Souiller l'artefact d'un ancêtre.
  • Vol dans le clan.
  • Vol du trésor du clan.
  • Manger de la chair humaine.
  • Tuer des corbeaux.
  • Tuer les animaux sacrés du clan.
  • Le viol.
  • Incendier volontairement.
  • Faire la paix seul face à un clan ennemi.
  • Trahir le clan.
  • Ignorer l'appel de la guerre.
  • Vénérer un Dieu étranger ou n'importe quel autre Dieu.
  • L'homosexualité.
  • La pédophilie.
  • La nécrophilie.
  • La torture.

[*]

En cas de non-respect de l'un de ces interdits, les Cimmériens font face à la mort ou à ce qu'ils nomment une Geas (pluriel : Geasa), sorte de punition pouvant durer le restant de la vie.

  • Ne plus jamais utiliser d'épée au combat.

  • Prendre un vœu de silence permanent.
  • Ne plus accepter le moindre soin sur une blessure liée à un combat.
  • Ne porter aucune armure.
  • Ne plus jamais boire d'alcool.
  • Prendre un vœu permanent de chasteté.
  • Devenir un esclave direct du chef ou d'un ancien.
  • Accepter l'exil du clan et ne pas essayer d'en rejoindre un autre.
  • Être envoyé dans les terres ennemies et tuer un nombre donné d'adversaires.
  • Vivre dehors pour toujours, et refuser tout abri.
  • Ne plus jamais manger de viande.
  • Ne plus jamais manger de légumes.
  • Ne plus jamais prononcer le moindre mensonge.


[*]
Bien évidemment, si le Cimmérien puni brise sa geas, il est exécuté immédiatement.


Les Cimmériens vivent pour la guerre et le combat est l'activité la plus importante de leur société, au point que même les femmes participent au combat.
Celui-ci est tellement sacré que les Cimmériens interdisent à leurs enfants de jouer avec des bâtons pour s'entraîner. Ils ne festoient pas bruyamment et ne réalisent aucun combats amicaux ou saouls. Quand un Cimmérien se bat, il tue.

Les armes sont importantes et sacrées. L'arme la plus honorable et prisée est l'épée. Ceux qui ne peuvent s'en procurer par souci financier ou de savoir-faire peuvent utiliser une lance. Les Cimmériens méprisent les arcs en combat, car c'est une arme de lâche. Un vrai affrontement se fait face à face, sans fuite ou retrait.
Les Cimmériens ne portent presque jamais d'armure, estimant que c'est une faiblesse que de se cacher.
Ils ne portent également pas de casques, car ils masquent leurs visages et sont donc considérés comme une tromperie et une tentative fourbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Fiche pratique] Les Cimmériens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Désolation RP :: Roleplay :: Section Loristique-