.
 

Partagez | .


 [Fiche pratique] Les Hyrkaniens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Khaffir
avatar
Messages : 47Date d'inscription : 13/05/2018Age : 34

MessageSujet: [Fiche pratique] Les Hyrkaniens   Mar 12 Juin - 19:49
Avant-Propos :


Cette fiche est destinée aux joueurs souhaitant incarner un personnage natif du Royaume d'Hyrkanie, ou tout simplement pour ceux désirant s'intéresser au lore de l'univers. Les sources seront placées en fin de fiche.

Nota Bene : L'univers inventé par Howard est fortement inspiré par notre réalité, se voulant une histoire alternative de la nôtre. Mais il ne doit pas être mis de côté que cet univers est et restera fictif.





Terres de légendes, l'Hyrkanie fait parler d'elle bien au-delà de ses frontières.
Jonglant entre toundras, taïgas, steppes et déserts, le pays offre une pluralité de vies différentes à saisir pour qui saurait affronter son fier peuple.

Cruels et impitoyables, les nomades Hyrkaniens terrorisent leurs voisins avec leurs rêves de conquêtes. Leurs méfaits sont encore racontés avec effroi, leurs voix hantant les habitants comme si leurs raids remontaient à hier et non plusieurs décennies plus tôt.






  • Généralités :



L'Hyrkanie est inspirée du jeune Empire Mongol, alors que Gengis Khan évoluait à sa tête. L'architecture et la société sont régies selon des codes s'approchant de cet Empire Mongol.

Les noms Hyrkaniens ont une consonance mongole.
L'économie Hyrkanienne est essentiellement basée sur la vente de chameaux, chevaux et autres bétails. La majorité de ce peuple méprise la monnaie et les signes de richesses et de conforts, seuls les Nobles contractent parfois d'importantes dettes auprès des Cités Khitanes.






  • Physiologie :



Deux types d'Hyrkaniens cohabitent actuellement au cœur des steppes de l'Hyrkanie :


  • Les originaux, grands et minces avec une peau sombre.
  • Qui se voient remplacés de plus en plus par des Hyrkaniens rabougris et aux yeux plus bridés, fruits d'un mélange entre les Hyrkaniens traditionnels et les peuples du Kushan, situés dans les montagnes de l'Est.



De manière générale, les Hyrkaniens sont élancés, taillés par l'équitation qui régit leur mode de vie quotidiennement.








  • Religion :



Animistes, les Hyrkaniens pensent que l'univers entiers est interconnecté, enchevêtrement de cercles reliés les uns aux autres. Ils croient en la présence d'esprits qui dominent chaque chose, vivante comme inanimée, et qui dirigent d'autres esprits plus mineurs à la manière d'un Khan dirigeant sa tribu.

Pour ce peuple, le pouvoir de l'esprit est bien supérieur à celui du sang. Un homme prêtant serment à son chef est considéré plus proche et lié à son chef que les propres enfants du chef. C'est pour cette raison que si une femme possédant des enfants se marie de nouveau, sa progéniture sera considérée comme celle du nouveau mari.

Dans la continuité de l'esprit, les Hyrkaniens pensent également qu'il faut plusieurs âmes pour animer une personne.
Un être humain standard possède trois âmes :


  • Le "Suld" : située au sommet de la colonne vertébrale, dirigeant les pensées.
  • Le "Ami" et le "Suns" : tournoyant ensemble autour de la colonne vertébrale, s'accélérant à mesure que la personne est excitée.


Les chamans possèdent également le "Utha", une quatrième âme sensée les lier aux Esprits.





Les Hyrkaniens ne craignent pas la mort, car ils pensent que l'esprit d'un défunt vit encore pendant trois générations avant de se réincarner. De ce fait, le nom d'un homme mort ne doit pas être prononcé pendant ce laps de temps, sous peine de l'énerver.

Croyant que les animaux possèdent un Ami et un Suns et peuvent de ce fait se réincarner, les Hyrkaniens respectent par dessus tout les créatures qu'ils rencontrent.
Ils ne tuent que par nécessité, utilisant la viande pour se nourrir et la peau pour se vêtir.
Il est possible pour un humain de se réincarner en animal et inversement, expliquant de ce fait pourquoi ils ne sont pas vus comme inférieurs à un humain.
Les animaux les plus vénérés et respectés sont le tigre, le léopard des neiges et l'ours.

Les Hyrkaniens ne vénèrent pas de Dieux comme les autres Nations mais les Esprits de la Nature :


  • Le Ciel Éternel : représenté par le ciel bleu. Père de toute chose et de tout ce qui sera.
  • La Terre Mère : les arbres sont les images de son pouvoir. Elle est priée pour la fertilité.
  • Erlik Khan : fils du Ciel Éternel et frère d'Ulgen Khan, c'est un mauvais esprit dirigeant les "Suns" qui atteignent son royaume. Il est la personnification de la Mort et aime réincarner les mauvaises personnes en singes ou même envoyer leurs âmes au Ela Guren, l'enfer où elles seront annihilées. Il est responsable des maladies. Sa direction divine est l'Est.
  • Ulgen Khan : le frère d'Erlik Khan. Il dirige les âmes supérieures et est responsable de la création des humains et des animaux. Sa direction divine est l'Ouest.
  • Usan Khan : le seigneur des eaux commandant aux âmes aquatiques. Sa direction divine est le Sud.
  • Tatai Khan : le seigneur des temps violents, pouvant invoquer tornades et foudres. Sa direction divine est le Nord.
  • Umai : elle est la fille de la Terre Mère, représentant l'esprit de l'utérus. Elle est responsable des "Ami" qu'elle envoie chez les nouveaux-nés. Elle est priée pour la fertilité.
  • Golomto : elle est la fille de la Terre Mère, représentant l'esprit du feu. Elle apparaît lors du choc de l'acier à la forge et est le Déesse patronne des Forgerons. Elle est priée lorsqu'un besoin de pureté est exigé.






  • Culture et Histoire :



Ancêtres des Lémuriens, les Hyrkaniens ont longtemps été les esclaves du Khitaï avant de briser leurs chaînes. Ravageant les terres de leurs anciens maîtres, les Hyrkaniens se sont aventurés vers l'Ouest, contraignant les Khitans à bâtir une immense muraille pour se défendre contre leurs assauts.
Une tribu Hyrkanienne a également traversé la mer intérieure de Vilayet, établissant ce qui deviendra plus tard l'Empire Turanien. Les Turaniens sont d'ailleurs très fiers de leurs origines Hyrkaniennes, préférant s'appeler Hyrkaniens la plupart du temps.

Conquérants, les Hyrkaniens sont un peuple puissant et difficile à contenir. Nés sur une selle, la marche à pied n'est effectuée que pour les courtes tâches. Les chevaux sont sacrés et l'importance d'une personne est mesurée au nombre de chevaux qu'elle possède.
Maîtres archers avec leurs arcs à double-courbure, l'armée Hyrkanienne est divisée en deux catégories :


  • Les Fers de lance : Unité lourde, le Fer de lance revêt une cotte de maille sous une cuirasse faite en cuir bouilli parfois recouvert de plaques de métal. Ils se battent principalement à la hache ou à la masse, portant également une lance de douze pieds de long (3,6m) équipée d'un crochet pour arracher un cavalier de sa monture.
  • La cavalerie légère : Le reste de l'armée Hyrkanienne est majoritairement composée de ces cavaliers, portant des tenues de cuir légère et armés de leurs puissants arcs. Ils ont également un bouclier de cuir et une lame courbe avec eux.






La mention seule d'un mouvement d'Hyrkaniens suffit à provoquer la peur chez les armées. Il est dit qu'il faut trois cavaliers Khitans pour abattre un cavalier Hyrkanien.

Nomades, les Hyrkaniens préfèrent vivre dans des yourtes que s'installer au cœur de cités. Pourtant, certaines existent dont Bukhrosha, possédant 18 000 habitants permanents et considérée comme le centre de leur culture.

Au sein de leur peuple, les femmes ont un rôle très important même si elles ne connaissent jamais la gloire.
Chaque membre d'une tribu doit participer à son fonctionnement, expliquant que les femmes ne soient pas mises de côté. Les Hyrkaniens pensent qu'un homme n'écoutant pas sa femme est immature et non viril.
Les femmes sont souvent des guides, suivant les hommes au combat pour s'occuper des blessés et récupérer les flèches. Elles sont aussi dangereuses à l'arc que les hommes Hyrkaniens et les femmes se battant avec les hommes sur le front sont récompensées par un immense honneur et traitée en égale, sans pour autant perdre sa féminité aux yeux de ces hommes.
Elles sont également responsables de la forge d'armes, de la réalisation d'armures et de vêtements qu'elles doivent remettre aux combattants. Elles sont chastes et loyales à leur mari, mais peuvent se remarier en cas de veuvage.




Les mariages sont presque toujours arrangés pendant l'enfance par un chaman de la tribu. Ceux-ci n'imposent pas la soumission de la femme à son mari, mais ils sont vus comme une pair égale.
Lors de la cérémonie, une fois adultes, le Père de la mariée prépare un festin pendant que celle-ci part se cacher avec des amies.
Le Père va voir le marié, lui donnant la permission de trouver et de prendre sa fille, peu importe où elle se cache. Débute alors une fausse traque et un faux enlèvement une fois la mariée trouvée. Le festin suit alors.
Les mariés sont placés dans un chariot tiré par des chevaux avec leurs présents : tente, équipements, vêtements, ...
Les hommes Hyrkaniens peuvent avoir autant de femmes qu'ils peuvent garder. Le vrai enlèvement peut être considéré comme un mariage, et l'enlèvement de femmes d'autres tribus est souvent un motif de guerre.

Les Hyrkaniens suivent un code d'honneur précis.



  • La survie : chaque Hyrkanien doit pouvoir survivre seul. Il lui est enseigné comment chasser, cuisiner et comment se battre.
  • Le respect de la réputation : la réputation est plus qu'importante pour ce peuple. Un Hyrkanien préfère mourir avec une bonne réputation que vivre en en possédant une ruinée. Il se battra pour défendre sa réputation sans pour autant être stupide. Si une personne défit sa réputation mais n'est pas prise au sérieux par d'autres Hyrkaniens, il n'en tiendra pas rigueur et l'ignorera. Les Hyrkaniens peuvent attendre longtemps avant de venger leur réputation si une attaque frontale n'est pas réalisable.
  • Le respect de la chasse : suivant leurs traditions animistes, la chasse est sacrée pour les Hyrkaniens. Un animal n'est chassé que pour sa viande et sa peau, et aucun coup ne doit blesser sa gorge ou ses organes internes, pour ne pas abîmer son esprit.
  • Le respect pour les chasseurs : si un chasseur a tué une proie et qu'il rencontre un autre chasseur avant d'avoir commencé à découper son gibier, le second a le droit de prendre une portion de celui-ci.
  • Le respect pour la maison : les Hyrkaniens prêtent énormément d'importance aux superstitions. Il est interdit de s'adosser à la poutre principale d'une yourte ou de siffler à l'intérieur. Une personne urinant dans une yourte sera punie de mort.
  • Le respect pour le lait, la nourriture et l'eau : un Hyrkanien ne doit jamais jeter du lait ou du yaourt. Un tel acte est puni de mort. Le gaspillage de nourriture et le jet de déchets dans les cours d'eau sont également punis de mort.
  • Le respect du feu : le feu est sacré chez les Hyrkaniens, il est interdit de jeter de l'eau ou du sable sur un feu pour l'éteindre. Il est également interdit de passer sa lame à travers les flammes, car cela symbolise la décapitation du feu.
  • Le respect du Ciel Éternel : étant l'Esprit principal, chaque Hyrkanien vénère et doit adresser une prière au Ciel Éternel.
  • La peur de la foudre : les Hyrkaniens craignent la foudre. Lors d'un orage, un Hyrkanien va demander aux étrangers de quitter sa yourte et ira se réfugier sous une couverture pour s'abriter de l'orage. Si un Hyrkanien est mort frappé par la foudre, ses biens sont abandonnés car considérés comme impurs pour toujours.
  • L'hygiène : les Hyrkaniens ne lavent ni la vaisselle ni leurs vêtements. Laver la vaisselle est considéré comme un gaspillage d'eau et de nourriture. Ils ne lavent pas leurs vêtements de peur d'énerver les Dieux. Ils pensent que laisser sécher leurs tenues sécher à l'extérieur attire les orages et la foudre. Si un Hyrkanien est surpris à laver ses vêtements, il sera battu et on lui retirera tout vêtement car il ne sera plus digne d'en porter.
  • L'arrogance auprès des étrangers : un Hyrkanien doit être hautain avec un étranger, peu importe son statut ou son rang. Un Hyrkanien ne mentant pas à son Khan n'aura aucun problème à mentir envers un étranger. Tuer un étranger n'apporte aucune conséquence.








  • Sources :



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Fiche pratique] Les Hyrkaniens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Désolation RP :: Roleplay :: Section Loristique-