.
 

Partagez | .


 [Fiche pratique] Les Vendhyens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Qiu
avatar
Messages : 12Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: [Fiche pratique] Les Vendhyens.   Dim 13 Mai - 1:53
Avant-propos :

Cette fiche est destinée aux personnes désirant jouer un Vendhyen ou une Vendhyenne, ou même simplement contenter votre curiosité si l'univers est encore un peu flou pour vous. Celle-ci est un concentré des divers sources trouvées sur le net et dans les bouquins, celles-ci sont consultables en fin d'article. Bonne lecture !

NB : J'ajoute également que les ressemblances avec l'histoire ne sont qu'inspiration, en aucun cas ne correspondent traits pour traits à la réalité. L'oeuvre de Conan est et reste fictive.



Un royaume ancien et prospère de l’est, bénéficiant d’un climat tropical. Au Nord se dressent les massifs Monts Himéliens et leur partie peuplée appelée le Ghulistan. A l’Ouest se trouve Kosala. A l’Est se trouvent les mystérieux pays de Uttara Kuru et de Kambuja. Au Nord-Est, au-delà des montagnes et des jungles, s’étend le Khitai. La Vendhya possède de vastes étendues forestières où peu d’hommes se risquent et dont peu reviennent. C’est un pays autonome de grande richesse. Son agriculture est très développée, tout comme ses manufactures de textile, ses mines de pierres précieuses, ses cultures d’épices. Les jungles de Vendhya regorgent d’une vie fascinante. Eléphants, tigres, panthères, singes, et gorilles peuvent y être trouvés. Des oiseaux colorés et rares peuplent les cimes des arbres. Yaks et bouquetins vivent dans les régions montagneuses au nord et certains ont été domestiqués par les habitants des contreforts.

  • Généralités :

On trouve Vendhya au centre d'un ouvrage de Conan le Barbare :

Ses habitants sont les Vendhyens (Vendhyennes). Le qualificatif est vendhyen. Le dialecte le plus commun est le Vendhyen, il est également possible d'entendre du Kosala, à cause de la proximité des deux pays. L'inspiration est clairement indienne.

Pour les noms masculins : Abhinav : "Tout Nouveau". Abhirup : "Agréable". Abhishek : le mot désigne une cérémonie où l'on verse l'eau et le lait sacrés sur un objet à bénir. Amiya : "Délice". Amulya : "Sans prix". Balbir : "Fort". Bhupal : "Roi". Chaitanya : "la Conscience". Chakshu : "Œil". Chandranath : "Seigneur de la Lune". Dakshi : "Glorieux". Danvir : "Charitable". Devdan : "Don des dieux". Dhiraj : "Empereur". Ednit : "Évolué". Ekachakra : fils du sage Kashyapa. Ekram : "l'Honneur". Gajendra : "Roi Éléphant". Gulzar : "le Jardinier". Hardik : "Plein d'Amour". Ikshan : "Vue". Ikshu : "Canne à Sucre". Ishayu : "Plein de Force". Jagadhidh : "Seigneur de l'Univers". Johar : "Salut". Kairav : "Lotus Blanc". Lakshan : "Aspiration". Lokprakash : "Lumière des Mondes". Manjit : "Vainqueur". Mannan : "Pensée". Mauta : "Mort". Moryl : "Charmant", "Envoutant". Nadish : "Océan". Narmad : "Porteur de plaisir". Naruna : "Meneur d'Hommes". Nishok : "Heureux". Omja : "Né de l'Unité Cosmique". Paavan : "le Purificateur". Padman : "Lotus". Rajat : "Courage". Raghma : Tigre". Rahnar : "Ombre". Rashmi : "Rayons de Soleil". Rustom : "le Guerrier". Sachetan : "Animé par la Conscience". Sahasya : "Puissant". Suvan : un nom du Soleil. Tajar : "Couronné". Timirbarande : "Esprit obscur". Tirtha : "Lieu Sacré". Tushar : "Gouttelette". Udar : "Généreux". Uday : "l'Apparition". Uttam : "le Meilleur". Vachan : "la Parole". Vikesh : un nom de la Lune. Waman : "Court", "Petit". Yash : "Victoire", "Gloire". Yashas : "la Renommée".

Pour les noms féminins : Anahita : "Gracieuse". Anjali : "Offrande" ou "Vénération". Apurva : "Unique". Banamala : "Guirlande de Cinq Fleurs". Bimala : "Pure". Chadna : "Amour". Chandini : "Éclairée par la Lune". Charulekha : "Belle Image". Dalaja : "Miel". Darika : "Vierge". Dayamayi : "Miséricordieuse". Dilshad : "Heureuse". Enakshi : "aux Yeux de Biche". Fulmala : "Guirlande". Fulvati/Phulvati : "Délicate comme une Fleur". Gandhali : "Parfum de Fleur". Girija : "Née de la Montagne". Grishma : "Chaleur". Hamsini : "Celle qui Monte le Cygne". Hemadri : "Collines Dorées". Idika : un nom de la Terre. Indali : "Puissante". Isha : "Protectrice". Jagadamba : "Mère de l'Univers". Jaisudha : "le Nectar de la Victoire". Jovaki : "Luciole". Kajri : "Légère comme un Nuage". Kalanidhi : "Trésor de l'Art". Kalyani : "la Favorable". Lalita/Lalitha : "la Passionnée". Lalitamohana : "Attirante". Maiya : "la Joie". Manimala : "Collier de Pierres Précieuses". Nehal : "Pluvieuse", "Charmante". Netra : "l'Œil". Ninarika : "Brumeuse". Oditi : "Aurore". Ojal : "la Vision". Padma : un nom du Lotus. Parvati : "La Montagnarde". Phulan : "Fleur". Radha : "Réussite". Rashmi : "Lumière du Soleil". Reva: nom d'une étoile. Sabita : "Beau Soleil". Sajili : "Ornée". Sangita : "la Musique". Talika : nom d'un oiseau. Tanima : "la Minceur". Udantika : "Satisfaction". Unma : "Joie". Ushakiran : "les Premiers Rayons du Soleil". Vanani : "Forêt". Varsha : "la Pluie". Vibhavari : "Nuit Étoilée". Yamini : "l'Obscurité".

  • Physiologie :

Les habitants de Vendhya ont tendance à avoir une peau d'"olivier", un corps mince et droit et des cheveux noirs. Ils sont également remarqués pour avoir de grands yeux foncés.
Les femmes vendhyennes utilisent du maquillage pour améliorer l'effet de leur regard. On dit que les femmes Vendhyennes sont les plus belles du monde.



Les activités quotidiennes sont proscrites et limitées par nombreuses règles religieuses et laïques. Même les vêtements sont affectés par ces règles, bien que certains choix en tenue soient permis. Le vêtement de base à Vendhya s'appelle un dhoti, qui est une longueur non cousue de tissu filmé enveloppé autour de la partie inférieure du corps, semblable à une jupe. Les femmes peuvent porter un choli, qui est une blouse ample, si ils veulent. Les femmes des régions plus chaudes ont tendance à porter moins que les femmes des pentes montagneuses. Les femmes tribales portent parfois des saris, une longueur de tissu enroulé autour du corps entier, avec la fin libre jeté sur l'épaule. Les femmes vendhyennes urbaines portent rarement des saris.
Les vêtements ont tendance à être vaporeux et colorés magnifiquement, les Vendhyens ont une profonde appréciation pour l'or, l'argent et embellissements de bijoux. Certaines femmes portent des turbans, bien que ce soit rare. Les femmes portent du maquillage et bijoux, y compris les brassards, les bagues, les ceintures de taille, les jambes et bracelets de cheville, boucles d'oreilles, anneaux de nez, anneaux d'orteils, couronnes, diadèmes et autres coiffes. Certaines femmes arborent des robes vaporeuses ou des voiles sur leurs autres vêtements. Certaines danseuses ne portent que le voile, les clochettes et les cymbales.

Les hommes portent également le dhoti, bien qu'il soit généralement blanc ou noir, pas les couleurs vives portées par les femmes. Le dhoti peut être porté comme une jupe, ou il peut être enveloppé à travers le jambes pour faire un vêtement ressemblant à un pantalon. Quelques hommes porter des vêtements supérieurs, comme des gilets ou des chemises
D'autres ne le font pas. Presque tous les hommes portent de gros turbans. Les hommes aussi portait des bijoux, tels que des bagues, des bracelets de cheville et de poignet. Beaucoup ornent leurs turbans de plumes.

  • Panthéon et pratiques Vendhyennes :

Vendhya révère la religion mystique d'Asura, une religion née de rituels extrêmement complexes dérivés de quatre grands livres, les compilations de siècles de pensées et de pratiques religieuses. La classe sacerdotale récompense leur perspicacité intellectuelle et utilise cette intelligence pour promouvoir leurs propres objectifs. Les gens croient en un ordre cosmique et en cause et effet qui s'étend au-delà du domaine physique. Alors même que la civilisation vendhienne prenait forme, les prêtres enseignèrent que si ces rituels mystérieux et ombragés étaient mal exécutés, l'ordre cosmique serait perturbé et la catastrophe suivrait, car Asura gardait un œil attentif sur la douceur du monde. Bien sûr, les prêtres étaient les seuls à pouvoir effectuer correctement ces rituels clameurs, leur permettant de s'élever en tant que classe au-dessus même de la Kshatriyan dirigeants, au moins dans les questions spirituelles. En conséquence de ce sens de l'ordre cosmique et de la justice, les Vendhyens croient au paradis, à l'enfer et au jugement des âmes.

  • Asura :



Asura est le dieu principal de Vendhya, le protecteur de la famille royale là-bas et partout ailleurs ils ont de l'influence. Pour les prêtres d'Asura, sorcellerie et rituels religieux sont à peu près la même chose. Ces prêtres comprennent la sorcellerie, les meilleurs moyens de combattre et de déjouer les activités de sorciers. Ils comprennent la puissance des liens magiques et conseille à la famille royale de Vendhya de détruire les cheveux tondus, garnitures d'ongle et autres déchets corporels.
Les Vendhyens, avec leur forte croyance en l'idée de causalité, arbore le concept de prévention, car tout ce qui sera fait dans cette vie, aurait des conséquences sur la prochaine. Le destin d'un homme est son devoir. Les Vendhyens ont développés un système complexe d'astrologie et des lois cosmiques pour aider à diviniser les causes et les effets, ainsi déterminer un destin potentiel. Les prêtres Asuran enseignent que la vie est illusoire et la seule vérité finale vient après la mort, la lumière de l'âme. Le culte se consacre à "pénétrer le voile de l'illusion de la vie". Les doctrines d'Asura révèlent que tous les êtres se réincarnent et que le but de la vie est le paiement de la dette karmique contre l'âme. Chaque acte maléfique prolonge le cycle de la réincarnation; chaque bon acte le raccourcit. Ceux qui souffrent ont gagné leur essais dans des vies antérieures; ils ne doivent pas être pitiés. Les Vendhyens ne croient pas non plus que le temps soit un progression linéaire; le temps est cyclique. Tout ce qui a arrivé avant va se reproduire et rien ne sera jamais arriver qui n'est pas arrivé avant. Ce cycle lie l'univers avec Asura. Encore une fois, les prêtres insistent sur leur les rituels sont nécessaires au bon fonctionnement de cet important cycle, pour chaque rituel est une répétition mystique d'événements cruciaux pour la poursuite de l'univers.

  • Autres :

Asura est le dieu principal des Vendhyens, tout comme Mitra est le dieu primaire des Hyboriens mais, contrairement à Mitra, Asura ne gouverne pas les cieux seuls. Il conduit un entier panthéon des dieux mystérieux. Katar est la vile déesse qui mène les Katari, les assassins redoutés de Vendhya. Yama est le roi des démons dans la croyance de Vendhyan. Yizil est un autre de leur panthéon étrange, mais on sait peu de lui. Hanuman est également vénéré à Vendhya. Son image orne souvent les portes et les fenêtres des temples de Vendhyen en tant que démon gardien.

  • Culture :


Histoire :

Pendant le Cataclysme, la péninsule inhabitée de Vendhya a été poussée violemment contre le continent Thurian. Cette terre chaude de jungles torrides et des plaines étouffantes a été bientôt découverte par les peuples pré-Hyborien construisant de grandes villes. Ces villes magnifiquement ornées ont été servies par des systèmes d'approvisionnement en eau et de drainage inégalés dans le monde. Ils ont exercés un commerce généralisé et marqué leurs marchandises avec certains sceaux de pierre inscrits. Il y a environ 2500 ans, ce royaume glorieux a commencé progressivement à glisser vers le déclin. Les réseaux commerciaux ont lentement déclinés même si l'agriculture était perturbée par la puissance des moussons qui ont déplacés les cours des rivières. Un peuple nomade, des Lémuriens répondant au nom de Kshatriya, armés de chars rapides, le peuple Kshatriya, dirigé par Le roi Orissa a rapidement capturé et détruit les villes aborigènes. Initialement transmis comme une tradition orale depuis des siècles, ces croyances et les pratiques ont été compilées dans quatre grands livres. Après un certain temps, le peuple du Roi Orissa s'est vu changés; commençant une vie agricole et sédentaire, abandonnant leur vie de nomade. Cependant, le changement n'a pas diminué leur caractère de base. Intrépides et fiers, ils sont restés un peuple régnant en maître sur ceux qu'ils ont conquis. Les Kshatriyas traitaient leurs victimes vaincues avec mépris et dédain. Un principe de ségrégation est né après la division de leur citoyens en castes, groupes héréditaires et classes sociales. Avec le temps, les Kshatriyas n'étaient plus simplement violents, envahisseurs nomades ; ils sont devenus les constructeurs d'une grande et prestigieuse civilisation, un royaume unique connu sous le nom de Vendhya.

Gouvernement :

Le gouvernement de Vendhya est efficace et organisé. Les gens, autres que la caste autochtone dites «intouchable», sont bien traités. Ils ont des soins médicaux gratuits et tous -du haut fonctionnaire du gouvernement, allant du soldat à l'employé- sont payés régulièrement. Les artisans, qu'ils soient poètes ou simple artisans, reçoivent une allocation du gouvernement afin qu'ils aient du temps libre à consacrer à leur art. Les gens qui travaillent sur les travaux publics sont également payés par le gouvernement au lieu d'être utilisé aussi comme soldat, comme en Aquilonie ou Nemedie. Même les pauvres sont nourris, car les villes sont équipées d'un grand bâtiment central pour le stockage des céréales communales. Peu de Vendhyens sont assez égoïstes pour stocker leur propre grain.

Arts et vie :

La vie à Vendhya est bonne, surtout si l'on appartient à la caste Kshatriya. C'est une culture mystérieuse, philosophique et religieuse. Dans la culture Vendhyenne, on illustre cet amour pour la vie par diverses sculptures et œuvres fastueusement décorées. Une grande partie de leurs œuvres d'art et de leur littérature écrite est de nature érotique. La forme d'art la plus haute dans la société est la danse, cette dernière est souvent une expérience spirituelle, d'évocation de mythes et légendes, elles servent même parfois de contes analogique. Comme avec tout son art, la danse de Vendhya est frappante et distinctive, on dénote la complexité des gestes et la codification de certaines danses. Pour les Vendhyens, la main seule peut représenter des émotions de toutes sortes, ainsi que représenter les dieux, les humains, la nature, l'action et les animaux. Chaque poses, chaque mouvements du corps ou de la main crée un effet ou une atmosphère qui frise la magie.

Peintures, sculptures et moulures représentant des dieux et des déesses ainsi que des héros mortels inspirent le plus grand nombre. L'art s'embellit de plus en plus de réseaux de spirales éblouissantes et de lignes courbes, dont des vignes, des vrilles, des arcs et des dômes, chacun détaillé avec une précision minutieuse. L'art de Vendhya semble très exotique aux Hyboriens. Au-delà de cette pratique impressionnante, beaucoup de la culture de Vendhya est différente de la culture hyborienne. Par exemple, Vendhya n'a pas d'auberges comme on pourrait le trouver en Shadizar. Au lieu de cela, les Vendhyens préparent des maisons d'hôtes pour les voyageurs. Les tavernes existent et sont une bonne source d'informations. Cependant, les étrangers ne font pas confiance aux Vendhyens et sont simplement traités comme des espions potentiels. L'espionnage est un art ancien à Vendhya mais le prix à payer s'il est découvert peut être l'esclavage ou même la vie. L'esclavage est une réalité de la vie à Vendhya. Les esclaves peuvent être de n'importe quelle caste et l'esclavage est souvent utilisé comme punition.

Mariage :

Les femmes, à l'exception de celles données à une vie ascétique ou nées de la caste dirigeante, sont obligées de se marier par les prêtres de Vendhya, généralement vers l'âge de neuf ans. La polygamie est permise, un Kshatriya doit épouser une Kshatriya mais peut avoir des esclaves de plaisir venant des castes inférieures. Si le mari d'une femme meurt, il est considéré honorable pour elle de s'immoler sur le bûcher de son mari, mais elle n'est pas obligée de le faire. Certaines pierres sont installées dans un sanctuaire après qu'une femme ait célébré cette cérémonie, ces pierres sont ensuite vénérées comme saintes.



Habitations :

Les proscriptions s'étendent même au logement. À l'exception des palais et des temples, les maisons des Vendhyens sont taillées dans le même moule. Chacune est faite de briques, a un ou deux étages et avec un toit plat. Construit autour d'une cour, chaque maison de Vendhya a des fenêtres faisant face à cet espace central; les murs extérieurs n'ont pas de fenêtres, la vie privée est importante. Chaque maison a son propre puit. Des tuyaux d'argile alimentent les salles d'eau et rejoignent également un vaste système d'égouts sous les rues, que ce soit une ville ou un village. Ces égouts drainent dans les rivières et les ruisseaux à proximité.

Vie militaire :

Même l'armée est affectée par des règles religieuses. Seuls les membres de la caste Kshatriya peuvent se battre dans l'armée, la plupart des soldats Vendhyens sont Kshatriyan nobles ou soldats. D'autres soldats viennent des Nayars, une sous-caste de guerriers des Kshatriyas. Les nobles Kshatriya forment l'épine dorsale des forces Vendhyennes. Ces soldats de caste s'entraînent pour la guerre durant leur vie entière. Beaucoup ne sont pas vraiment adaptés pour cela; ils manquent de volonté de tuer ou les réflexes nécessaires pour les maintenir en vie.
Cependant, tout comme beaucoup peuvent manier un cimeterre et s'incliner aussi facilement qu'ils peuvent le faire dans leurs palais de luxe. En guerre, chaque Kshatriya porte un corselet d'écailles surmonté d'un bouterolle en acier. Ils portent des lances légères pour une utilisation à cheval et des cimeterres pour le combat au corps à corps. La plupart portent également des arcs courts mais puissants, leur donnant la possibilité d'agir comme archers si le besoin s'en fait sentir. Ils sont équipés d'une armure chahar-aina, lances, kukris et khandars. Alternativement, ils peuvent être équipés de cimeterres au lieu de khandars. Les fantassins sont des archers ou des frontaliers. Ils portent un pourpoint en cuir et se protège avec un grand bouclier.

Certains grands soldats finissent instructeurs ou guérisseurs.

  • Source :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desolation.forumactif.com
 

[Fiche pratique] Les Vendhyens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Désolation RP :: Roleplay :: Section Loristique-