.
 

Partagez | .


 [Fiche pratique] Les Khitans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Qiu
avatar
Messages : 12Date d'inscription : 06/05/2018

MessageSujet: [Fiche pratique] Les Khitans   Dim 13 Mai - 2:33
Avant-propos :


Cette fiche est destinée aux personnes désirant jouer un natif de Khitai, ou même simplement contenter votre curiosité si l'univers est encore un peu flou pour vous. Celle-ci est un concentré des divers sources trouvées sur le net et dans les bouquins, celles-ci sont consultables en fin d'article. Bonne lecture !

NB : J'ajoute également que les ressemblances avec l'histoire ne sont qu'inspiration, en aucun cas ne correspondent traits pour traits à la réalité. L'oeuvre de Conan est et reste fictive.


L'ancien empire du Khitai est un bastion des plus grands sorciers du monde oriental.
Voisin et ennemi de Kambuja et d'Hyrkanie, le pays de Khitai regorge de ressources et de mystères. Géographiquement, Khitai est la terre à l'est de l'Hyrkanie grâce aux villes de Paikang, Rou-Gen, Shaulum et Shu-Chen. Les Marais des Morts sont également à Khitai et aussi la Grande Muraille de Khitai, qui, au moins partiellement, sépare Khitai de Kusan et Hyrkania.
C'est une terre à la végétation luxuriante où des jungles bordent les massifs montagneux. Où des indigènes et des singes gris vivent, et le lotus noir mortel se développe.

Exemple de faune:
 

Musique traditionnelle:
 



  • Généralités :

Le dialecte Khitan semble être unique, ce qui semble logique vu que le territoire Khitan est encerclé par leurs ennemis. Les Khitans sont d'inspiration asiatique, il est difficile de donner une identité singulière à celle-ci tant elle pioche dans le style chinois, cambodgien, coréen et japonais.

Les noms Khitan sont composés d'un nom de clan à une seule syllabe, suivi d'un nom personnel d'une ou deux syllabes: Yah Chieng, Kang Hsiu, Kang Lou-dze, Leng Chi, Yo La-gu. Les clans déshonorés n'utilisent pas leurs noms de clans; certains sorciers (comme Pra-Eun) aussi abandonne le nom de clan, pour indiquer qu'ils se sont élevés au-dessus de la position de leur clan (ou pensent qu'ils l'ont fait).

  • Physiologie :

Le peuple Khitan est mince, de taille moyenne, avec une peau jaune parchemin, des yeux bridés, des traits acérés, des fronts hauts et des visages ovales. Il existe une certaine variation régionale (les sudistes, par exemple, ont tendance à être plus courts et plus épais au niveau de la taille), mais les distinctions sont presque invisibles pour les Occidentaux.

Illustrations:
 

Leur mode vestimentaire est assez fournis, une large gamme de kimono, ou tenue traditionnelle asiatique ( de plusieurs pays ) sont à référencer. L'utilisation de la soie Khitai est évidente.

  • Panthéon Khitai :

Yun :

Yun est un dieu adoré à Khitai. Ses serviteurs à crâne jaune habitent dans les jungles de cette terre et sont nommés "Les prêtres jaunes de Yun" : Les Prêtres Jaunes de Yun sont principalement responsables de deux choses : la culture du lotus et la vénération du dieu Yun, empereur de l'au-delà. Ils croient que, pour que l'équilibre universel soit respecté, l'empereur-dieu doit avoir l'approbation de l'empereur de l'au-delà. Ils s'opposent donc farouchement à Yah Chieng, ce dernier ayant renversé le précédent empereur. Les Prêtres de Yun accomplissent des sacrifices humains pour parler avec les esprits de l'au-delà, ce qui leur a permis d'entrer en contact avec celui de Li Yah, l'ancien empereur. Leur but ultime est de veiller à ce que l'empereur légitime monte sur le trône. Mais qui est-il au juste ? Eux seuls le savent...

  • Les Ordres Khitai :

Les Fines Lames :


Parfois, quand la force des armes ou la sorcellerie ne suffisent pas, un coup de dague porté dans l'ombre peut être la réponse. Les empereurs-dieux du Khitaï le savent depuis bien longtemps, et ils ont souvent eu l'occasion de faire appel aux services des Fines Lames au fil des siècles. Ce culte, qui vénérait autrefois les sacrifices humains rituels, a changé au fil du temps et révère désormais le rituel lui-même. Rien n'est plus respectable pour les Fines Lames que de tuer sa cible proprement, en silence et sans laisser de traces. Ces assassins vénèrent la déesse de la mort et prétendent que, quand elle vient les chercher, les braves peuvent la serrer dans leurs bras de toutes leurs forces et lui poser une question à laquelle elle est obligée de répondre.
Le cercle écarlate :


Le Cercle Écarlate a déjà atteint les objectifs qu'il s'était fixés. C'est lui qui dirige actuellement le Khitaï et qui contrôle l'Entité, l'un des plus puissants artefacts jamais découverts. Le Cercle est un groupe de sorciers relativement réduit, qui comprend rarement plus de dix ou douze membres à la fois. Mais ceux-ci se font généralement escorter par des mercenaires quand ils partent en expédition, ceux-ci devenant alors par défaut des gardiens du Cercle Écarlate. Ainsi, si le Cercle est en soit assez réduit, son nom et son influence s'étendent sur tout le Khitaï.
Les Ombres de Jade :



Les Ombres de Jade sont dans une situation désespérée. En effet, le chaos est en train de se généraliser dans l'empire et, chaque jour, les membres de leur profession dépassent un peu plus les limites morales qu'ils se sont fixées. En un mot comme en cent, leur monde est en train de disparaître. Les Ombres de Jade ont donc décidé d'utiliser leurs ressources pour mieux comprendre la situation actuelle, ce qui leur a permis de découvrir que le problème venait du fait que Yah Chieng négligeait son empire. Les Ombres cherchent à faire revenir l'ordre, et la seule solution qui leur est apparue est de mettre un terme au règne de l'empereur-dieu.

La Dernière Legion :



Les soldats de la Dernière Légion continuent de garder la Grande Muraille, bien qu'ils soient sans nouvelle de leurs supérieurs. Ils restent fidèles à leur idéal de défendre l'empire du Khitaï. Cependant, leur chef, l'administrateur Po-sha, n'a qu'une seule ambition : s'enrichir tant et plus. Il réside dans la Pagode de Kang, juste à l'intérieur de la Grande Muraille, et il passe bien plus de temps à satisfaire ses désirs pervers qu'à veiller à la protection du Khitaï. En fait, moins il reçoit de nouvelles du cœur de l'empire, plus il est heureux, car cela lui permet de se comporter en maître absolu auprès des paysans de la région et de ne se préoccuper que de son plaisir personnel.

Les Érudits de Cheng-ho :



Les Érudits de Cheng-ho dirigeaient autrefois la ville de Shaulun. Du haut de ses tours élancées, ils utilisaient leurs longues-vues pour voir de plus près le visage de leur déesse bien-aimée. Dans les phases obscures du mois, ils appelaient ses serviteurs, les Enfants de la Lune, des esprits malicieux de l'au-delà. Mais les sommes importantes mises en jeu dans la guerre qui déchire la Province de Chosain ont causé une forte pression économique sur les habitants de la ville neutre de Shaulun, avec pour conséquence que les Érudits se sont retrouvés chassés hors de chez eux. En faisant semblant d'éprouver de la sympathie pour leur cause, le seigneur de guerre de Gun Haï est parvenu à les attirer chez lui. Mais il les a trahis et a réduit les Enfants de la Lune en esclavage pour les empêcher de retourner dans l'au-delà. Et, pour leur part, les Érudits ont été mis au travail de force pour aider l'effort de guerre de Yun Rau, pour qui ils doivent désormais préparer des potions et construire des machines de guerre.

Les Tigres de Tamarin :


Les Tigres de Tamarin sont des mercenaires de Vendhya, venus au Khitaï pour prendre part à la guerre qui oppose Gun Xiu à Gun Haï. Leurs méthodes sont brutales et sans fioritures : ils se motivent jusqu'à la frénésie avant d'enfourcher leurs terrifiants tigres pour charger l'ennemi. Ils sont connus pour leurs piercings et tatouages, souvent extrêmement bizarres, les plus agressifs allant même jusqu'à se tailler les dents en pointe. De nombreuses rumeurs avancent qu'ils auraient été chassés de leur Vendhya natale pour cause de cannibalisme.

Les Loups des Steppes :


Les Loups des Steppes sont un groupe de bandits organisés qui harcèlent les royaumes centraux du Khitaï. Ils forment des meutes qui attaquent toutes les proies qu'ils voient dans les prairies, hurlant férocement quand ils se jettent au combat. On raconte qu'ils ont réussi à dompter les loups qui rôdent dans les steppes et que ces derniers chassent à leurs côtés. Quelques survivants de leurs attaques ont également affirmé qu'ils avaient vu certains de ces bandits montés sur les plus gros des loups, mais il s'agit sans doute d'élucubrations sans fondement. Les Loups sont dirigés par Bhangi Khan qui, selon la rumeur, serait lui-même plus qu'à moitié loup.


  • Culture & Histoire :


Les armes sacrées :
 

"Comme les Hyrkaniens, les Khitans sont issue de la diaspora Lémurienne qui a été réduite en esclavage par les proto-stygiens, alors qu'au temps de Conan, il semble y avoir trois ethnies distinctes au sein du Khitai.

Le premier, et le plus ancien d'entre eux, sont les descendants civilisés des Lémuriens qui font la majeure partie de la population de Khitai. Howard décrit les Lémuriens comme étant petits et basanés, mais leur progéniture les Hyrkaniens sont grands. Il ne fait aucun doute que le mode de vie difficile et le régime riche en protéines du nomade des steppes ont contribué à la taille des Hyrkaniens: les Khitans étant en grande partie des citadins, ils auraient probablement un mode de vie plus sédentaire avec un régime à base de céréales. L'adjonction d'hyboriens plus grands peut également être un facteur de la différence de hauteur, du moins chez les Hyrkaniens et les Turaniens les plus occidentaux. Le tempérament de ces Khitans est largement inconnu, mais puisqu'ils envoient des caravanes de commerce, habitent dans les villes et ont construit des bateaux, ils sont probablement les plus proches des Chinois médiévaux. Ce sont aussi les Khitiens les plus susceptibles d'adorer Yun, avec leurs fidèles vivant des vies isolées dans les jungles perdues, et peut-être Ishtar et d'autres divinités. Khitans civilisés semblent également être assez accueillant pour les étrangers: Conan a visité Khitai à un moment indéfini dans sa vie, tout comme le noble Valerius Aquilonian. Belesa a même envisagé de faire une nouvelle vie pour elle et Tina au Khitai. Même si c'est à l'extrémité opposée du continent-monde à Zingara, Khitai semble civilisé et accueillant assez à Belesa pour qu'elle considère comme une nouvelle maison.

Le deuxième type est une race curieuse d'habitants de la jungle. Selon "La tour de l'éléphant", Yogah considérait que les gens de Khitai étaient "gentils dans la jungle". Cela correspond à la description de la course qu'Ishtar a vécu parmi les "Marchers of Valhalla", qui étaient "étranges et bienveillants". Dans "The Hyborian Age", Howard se réfère à "une race curieuse d'aborigènes intelligents, quoique rabougris". Hyrkanians sur leur dérive vers l'est, qui habitent dans "les montagnes à l'est de Vilayet." Il est possible que ces Khitans mélangés avec des autochtones similaires dans les jungles, et au lieu de rejoindre leurs parents citadins, ils vivent une vie tribale plus proche des tribus. au sud de Stygia. Les Khitans de la jungle sont connus pour adorer Yogah.

Le troisième type est tout à fait plus mystérieux, mais ils sont aussi les seuls Khitans que nous rencontrons de première main: les quatre exilés de L'Heure du Dragon. Le contraste entre eux est intriguant: alors qu'ils sont décrits dans des termes physiques similaires en dehors de leur hauteur, ils sont beaucoup plus sinistres dans l'aspect et le comportement. Il est probable que le sorcier khitan de "Une sorcière naîtra" qui a élevé Salomé est de même origine, et peut-être aussi Zang, le prêtre assistant de Salomé. L'explication la plus probable de leur taille est le mélange avec les proto-stygiens: alors que la plupart des Lémuriens étaient asservis, il est peut-être inévitable qu'un certain mélange se produise, ces individus métis étant rejetés par les deux communautés. Un mélange avec d'autres sorciers au Kosala dans les années qui suivent l'émancipation de Khitan est également une possibilité. Quand les Lémuriens rejetteraient le joug proto-stygien, ils seraient enfoncés profondément dans les jungles - peut-être dans les marais des morts - ou dans des communautés isolées parmi les ennemis, comme les Acheroniens l'ont fait dans les trois millénaires depuis la chute de leurs royaumes. .

À l'époque moderne, les insidieux «Khemi-Khitans» se sont renforcés, l'enseignant de Salomé résidant dans une tour dorée à Paikang où il passe «de longues heures à contempler un globe de cristal» en lisant «des incantations écrites sur la peau du serpent. Sans doute, le professeur de Salomé devait faire attention, sinon il serait découvert, et expulsé du royaume comme les quatre exilés de Dragon étaient pour se plonger dans "les profonds abîmes de la sorcellerie cosmique". "Puisque Khitai est une vieille, vieille nation, la décadence et la corruption sorcière sont susceptibles d'être répandues, sinon tout à fait aussi despotiques que Stygia ou Zamora.

Afin d'exister dans une partie du monde où sévissent les raids hyrkaniens, le Khitai a eu une armée assez forte. Puisque la jungle et les marécages occupent une grande partie du paysage de Khitai, la cavalerie à cheval n'a peut-être pas été un facteur aussi important que leurs cousins ​​du Nord. Avec un terrain difficile à parcourir et de fortes fortifications, les Khitans ont peut-être favorisé l'infanterie. Les arbres et le feuillage des jungles de Khitai neutraliseraient la mobilité vitale et la portée des archers hyrkaniens, les forçant à se déplacer de façon inconfortable près de l'ennemi. De leurs fortifications, les archers khitan pourraient pleuvoir sur les Hyrkaniens sur une très longue portée, les hallebardiers de Khitan pourraient faire tomber les chevaux et les cavaliers avec leur Ji, et les épéistes vétérans se faufileraient avec leur terrible Zhanmadao à deux mains."

Armure, Arme.:
 



Monture Khitan.


  • Sources :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://desolation.forumactif.com
 

[Fiche pratique] Les Khitans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Désolation RP :: Roleplay :: Section Loristique-